Nous contacter

     Téléphone : +33 (0)2 98 55 88 31

Le peeling, c’est quoi ?

Le peeling, c’est quoi ?

  • detatoo, lasern intime, epilation, rides, ridules, cheveux, dermatologie

peeling

Le peeling consiste à appliquer sur la peau une substance chimique (le plus souvent acide), afin de provoquer une destruction limitée de l’épiderme voire des couches superficielles du derme dans le but d’obtenir une régénération et une densification de la peau.

Le peeling permet de lutter contre :

  • les dégâts cutanés liés au soleil : taches, petites rides ;
  • le masque de grossesse ;
  • l’acné et les cicatrices d’acné.

 

Le plus commun est réalisé grâce à de l’acide glycolique qui permet d’éliminer les couches superficielles de l’épiderme et d’activer la régénération cellulaire. Les pores se resserrent, le grain de peau s’affine, le teint est plus lumineux.

 

Il existe cependant 3 types de peeling :  superficiel, moyen ou profond. Evidemment, plus l’exfoliation est importante, plus la peau récupère lentement.

 

Le peeling superficiel à l’acide glycolique est le plus couramment utilisé par les médecins : il s’agit d’un acide de fruits non allergisant qui est très bien toléré. La peau pèle légèrement et elle est plus rose durant le traitement. Ce peeling est utilisé pour combattre les effets du vieillissement, notamment les rides fines et les taches brunes, et retrouver un teint unifié.

Quand on parle de peeling à l’acide trichloroacétique (TCA), il peut s’agir d’un peeling superficiel ou moyen, tout dépend de la concentration du produit. Le peeling moyen est intéressant pour les taches et les rides plus importantes.

Que ce soit après un peeling léger ou superficiel, les suites sont légères. La peau pèle quelques jours. Il suffit de bien l’hydrater et d’éviter le soleil.

Quant au peeling profond, il est utile sur les cicatrices et rides beaucoup plus marquées. La peau pèle ensuite énormément et met plusieurs semaines à se régénérer. Le peeling au phénol est pratiqué en France par des praticiens très spécialisés. Le phénol va détruire les couches de l’épiderme en s’arrêtant à la partie moyenne du derme. Ce peeling s’adresse aux femmes qui veulent enlever leurs rides. Le phénol a des suites très lourdes : pour un visage entier, l’acte doit se pratiquer au bloc opératoire avec surveillance cardiaque lors de l’intervention. La peau doit avoir le temps de cicatriser, puisqu’elle est à vif. Cela implique une éviction sociale d’au moins dix jours, et ensuite d’avoir une vie sociale avec un maquillage camouflage de trois mois.

Laser intime

  • detatoo, lasern intime, epilation, rides, ridules, cheveux, dermatologie

detatoo, lasern intime, epilation, rides, ridules, cheveux, dermatologie

1 Femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Grâce à l’octobre rose, l’association « le cancer du sein, parlons-en » propose de lutter contre cette maladie en informant et dialoguant avec les femmes. Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

Le cancer chez les femmes provoque des effets secondaires.
Elles doivent faire face à des problèmes limitant l’épanouissement de leur vie sexuelle.

La carence en œstrogène souvent due à un cancer est la principale cause de l’atrophie vaginale, connue également sous le nom de sécheresse vaginale : les muqueuses s’amincissent, deviennent plus fragiles, moins lubrifiées et élastiques ce qui provoque les symptômes suivants :

• Sécheresse vaginale
• Brûlures ou démangeaisons
• Cystites récurrentes
• Douleurs pendant les rapports sexuels
• Incontinences urinaires légères
• Mauvaises odeurs

Il existe une solution pour traiter cette gêne, notamment le laser erbium ou C02 :
le laser est un traitement laser destiné au rajeunissement fonctionnel du vagin ; il consiste en un système spécial à laser CO2 fractionné, lequel est spécifiquement conçu pour la muqueuse vaginale.
Le laser prévient et élimine les effets de la baisse du taux d’œstrogènes sur les tissus vaginaux (typiquement associés à la ménopause et au post-partum) ; ce traitement réactive la production de nouveau collagène et rétablit les conditions caractéristiques de la muqueuse vaginale d’une femme en âge de procréer.
Le laser constitue aujourd’hui la solution non chirurgicale et non médicamenteuse la plus efficace pour prévenir et traiter l’atrophie vaginale et ses conséquences, des symptômes affectant de nombreuses femmes ménopausées et venant d’accoucher.

Mode d’action :
Le laser CO2 agit délicatement sur les parois de la muqueuse vaginale au moyen d’un scanner spécial ; il provoque ainsi des microlésions imperceptibles visant à déclencher un processus de néo-collagénèse (production de nouveau collagène) afin de réorganiser et rééquilibrer les composants de la muqueuse vaginale.
En conséquence, l’action du laser réactive et rétablit, de manière totalement sûre et indolore, la bonne fonctionnalité des structures impliquées au niveau urogénital, d’où l’amélioration des symptômes associés à un dysfonctionnement urinaire (légère incontinence de stress). Un processus de régénération tissulaire se déclenche, durant plusieurs semaines ; la stimulation est toutefois immédiate et de nettes améliorations sont constatées dès le premier traitement.

Le tissu de la muqueuse devient plus nourri et hydraté ; l’épithélium s’épaissit et devient plus tonique et moins lâche. Le pH vaginal redevient normal et contribue ainsi au maintien de la barrière protectrice naturelle, tout en réduisant les risques d’infections.

Traitement simple et indolore :
Ce traitement simple, d’une durée de quelques minutes, indolore, sans effets secondaires ni délais de rétablissement, redonne aux tissus la tonicité et l’élasticité typiques de ceux d’une femme en âge de procréer, d’où des effets positifs sur la qualité de vie et de relation du couple

 

Comment traiter les vergetures ?

  • vergetures, cicatrices

vergetures, cicatrices
Les couches profondes de la peau contiennent des fibres appelées fibres collagène et fibres élastiques. Ces fibres assurent l’élasticité de la peau. Une rupture de ces fibres provoque des vergetures.

Il existe deux types de vergetures : de couleur rouges ou violacées lorsqu’elles sont récentes ou de couleur blanc nacré lorsqu’elles sont anciennes. Les vergetures blanches sont définitivement cicatrisées et particulièrement difficiles à enlever.

Les vergetures font partie des cicatrices les plus disgracieuses.
Elles sont situées sur des parties précises du corps où la distorsion de la peau est plus importante :

  • Les hanches
  • Les fesses
  • Les seins
  • Le dos
  • Le ventre
  • Les cuisses
  • Les bras

Pour traiter ces cicatrices, plusieurs traitements existent. Il est cependant important de préciser que plus les vergetures seront récentes, plus le traitement sera efficace.

  • Le laser C02 fractionné abrase les couches de la peau, provoque une « blessure » à partir de laquelle cette dernière va se régénérer.
  • Le laser C02 fractionné non ablatif traverse l’épiderme (sans le léser) jusqu’au derme, où il chauffe les tissus pour entraîner une néo-synthèse de fibres de collagène et d’élastine.
  • La radiofréquence fractionnée délivre l’énergie directement au sein des tissus par l’intermédiaire de micro-aiguilles.
  • La carboxythérapie (ou carbothérapie) consiste à injecter sous la peau, à l’aide d’une très fine aiguille, du gaz carbonique médical stérile. Ce gaz permet une augmentation du débit sanguin, ce qui signifie une meilleure oxygénation. Cet apport d’oxygène améliore considérablement l’hydratation de la peau, mais a surtout pour effet de doper certaines cellules du derme, les fibroblastes, qui augmentent leur production de collagène et de fibres élastiques.
  • La Luminothérapie par LED : traitement utilisant la lumière de diodes (LED) pour stimuler la production des fibres élastiques de la peau et ainsi atténuer les vergetures.

Il est possible de combiner les énergies au cours de la même séance.
Actuellement le protocole Radiofréquence + LED est le plus souvent utilisé.

Le détatouage

  • détatouage, tatouage, laser

détatouage, tatouage, laser

A l’origine, le tatouage était une façon de marquer son appartenance à un clan ou un groupe social. Il est aujourd’hui beaucoup plus répandu. En effet, le tatouage n’est plus le symbole d’appartenance mais surtout celui d’un choix personnel. C’est un phénomène de société, qui touche les hommes et les femmes, les jeunes comme les plus vieux.

Bien qu’il soit réfléchi et personnel, il se peut que le tatouage une fois encré sur la peau provoque des déceptions :
changement de goûts, regrets, résultat non satisfaisant…
Et si le tatouage est un phénomène de société toujours très présent, le détatouage le devient encore plus.

LE LASER :
Grâce à la médecine esthétique en perpétuel progrès, il est aujourd’hui possible d’effacer un tatouage de sa peau avec l’action du laser. Le principe consiste à « casser » les pigments de l’encre sous la peau, se retrouvant ainsi détruit en fragments suffisamment petits pour être éliminés naturellement par le corps.

La durée du traitement varie en fonction de la taille, de son ancienneté, de sa couleur. Il faut donc prévoir plusieurs séances. Plus le tatouage est chargé en pigments, plus le nombre de séances pour l’enlever sera important. Le détatouage est un processus qui demande du temps puisque chaque séance permet de fragmenter à nouveau l’encre pour qu’elle disparaisse totalement.

Le détatouage est un acte plus douloureux que le tatouage lui-même. Une crème anesthésiante est donc appliquée sur la zone à traiter une heure avant le début de la séance.

LA COULEUR :
Le jaune et le orange sont des couleurs réputées être difficiles à enlever au laser. Le bleu et le vert sont également réticents au laser quant au rouge ou au noir, l’action du laser sera plus efficace. Il est possible que le praticien refuse de détatouer s’il sait que l’action du laser ne fonctionnera pas sur la couleur du tatouage.

Il existe aussi des tatouages qui sont impossibles à effacer comme : les tatouages à base de laque, encre fluorescente, ou encore l’encre blanche.

Comment traiter le relâchement cutané ?

  • relâchement cutané, injections, radiofréquence, LED, photorajeunissement

Avec l’âge, la peau se relâche progressivement…
Que ce soit l’ovale du visage ou bien le corps, plus les années passent et plus la peau perd de son élasticité.
Ce phénomène naturel est dû à plusieurs facteurs notamment la diminution de fibroblastes qui sont chargés de fabriquer des fibres de soutient tels que le collagène et l’élastine. Le relâchement cutané peut aussi provenir d’une perte de poids importante (régime ou grossesse).

Il existe aujourd’hui différents traitements pour traiter ce problème cutané, sans avoir recours à la chirurgie. Ces techniques peuvent se combiner :

La Radiofréquence :
Cette technique donne des résultats naturels en agissant de manière progressive. Elle consiste à échauffer la peau et ses tissus cutanés. La radiofréquence stimule le collagène et resserre les fibres existantes. La peau parait plus ferme et plus tendue. Elle est utilisée principalement pour traiter l’ovale du visage mais également le cou, le décolleté et certaines parties du corps comme les bras ou l’abdomen.Cette technique est peu douloureuse et laisse seulement une petite rougeur pendant 24h maximum. Elle nécessite plusieurs séances à 15 jours d‘intervalle pour être efficace et s’envisage plutôt en entretien qu’en traitement radical.

La Photothérapie LED :
La LED est une lumière froide qui permet de réhydrater et tonifier la peau en profondeur. Selon la couleur choisie et son intensité, la lumière pénètre les tissus et agit directement sur les cellules en stimulant leurs activités de synthèse des fibres de collagène et d’élastine. Il faut en moyenne 5 à 10 séances de 20 à 30 minutes et un traitement d’entretien une fois par mois pour assurer la durabilité des résultats. Cette technique est idéalement combinée au laser, à la radiofréquence et aux injections pour un résultat optimal.

Les ultra-sons focalisés :
L’HIFU est un nouveau traitement avec des ultra-sons focalisés offrant une remise en tension des tissus profonds. Les fibroblastes de la peau vont produire davantage de collagène et vont donc redonner fermeté et tonicité à la peau. Ce traitement est utilisé comme « traitement d’attaque » en 1 ou 2 séances, avant de compléter avec la radiofréquence.

D’autres techniques de médecine esthétique existent pour traiter le relâchement cutané, telles que les techniques d’injections qui permettent comblement, hydratation et effet tenseur. Effacez les stigmates du temps, sans avoir recours à la chirurgie !

La médecine esthétique… aussi pour les zones intimes.

  • cryolipolyse

Les zones intimes sont fragiles et plus sensibles aux agressions que d’autres régions du corps et subissent, elles aussi, les effets du temps et du vieillissement. Une femme sur six souffre de sécheresse vaginale et vulvaire. Cette sécheresse peut provenir de différents facteurs : traitement médical, infection ou irradiation, absence de traitement hormonal substitutif à la ménopause.

Au cours de la Ménopause, une diminution de la production d’hormones entraine un effet négatif sur la peau et les muqueuses qui deviennent alors secs et plus minces. Avec le temps, la peau perd de son élasticité ce qui entraine à une hypotrophie des grandes lèvres. Ce sont précisément ces grandes lèvres qui ne sont plus capables de protéger l’ouverture du vagin. Ce phénomène provoque alors sécheresse et démangeaison. De nombreuses femmes en sont victimes et diminuent leur activité sexuelle voir s’en détournent, souffrant d’irritations et de brulures.

Pour résoudre ce problème, de nouveaux traitements existent pour réhydrater et regonfler la peau et les muqueuses :

– Le traitement laser : le laser est introduit à l’intérieur du vagin pour chauffer les cellules superficielles pour les éliminer et pour permettre la stimulation des cellules profondes. Ces dernières plus riches en eau permettront au vagin d’être plus fonctionnel. Ce traitement par laser nécessite une séance par mois pendant 3 mois pour un effet pendant 1 an.

– Les injections d’acide hyaluronique permettent elles aussi de traiter cette zone intime. Plus fréquemment utilisées, elles permettent d’hydrater l’intérieur du vagin et de la vulve. Le produit est injecté au niveau du vagin ou des lèvres, suivant le résultat souhaité. Une à deux séances sont nécessaires pour un effet pendant six mois à un an.

PHOTOTHÉRAPIE

  • fil tenseurs

Le traitement anti-âge en douceur.

La lumière est un phénomène physique, un transport d’énergie sans transport de matière. Elle est constituée de l’ensemble des ondes électromagnétiques perçues par la vision humaine, c’est-à-dire du violet au rouge.
La perception de la lumière est généralement source de souvenirs d’un moment similaire, une journée printanière n’aura pas la même répercussion qu’une journée automnale. D’un côté nous avons des souvenirs de canicule et de l’autre de grand froid. Tout ça pour parler de l’influence de la lumière sur le moral, mais saviez vous que la lumière regorge de vertus envers notre peau ?
Cela se nomme la photomodulation, ou le principe d’agir sur les récepteurs de nos cellules cutanées afin de minimiser ou de « moduler » certains dysfonctionnements. Lesquels ?

Améliorer la cicatrisation en post acte chirurgicaux ou pour accompagner un acte esthétique comme une injection, atténuer les rougeurs en modulant l’inflammation, soigner une acné, estomper les taches, améliorer l’apparences de vergetures….
Il s’agit d’une technique dont le pouvoir de guérison est très efficace et indolore. Elles n’émettent aucun ultraviolet et n’émettent pas de chaleur.
Chaque couleur est dotée de sa propre longueur d’onde. Il suffit donc de choisir la couleur adaptée à l’indication.
Les LED ont également une action stimulatrice dans la fabrication du collagène et donc la lutte contre le vieillissement cutané.

CRYOLIPOLYSE

  • CRYOLIPOLYSE

Remodelez votre silhouette !

C’est le printemps, et c’est le moment de s’occuper de sa culotte de cheval.

Si, malgré le sport et une alimentation équilibrée l’harmonie de votre silhouette reste gâchée par quelques bourrelets récalcitrants, alors la cryolipolyse peut être la solution.

Le froid de la cryothérapie nous apporte une solution innovante. Et ça tombe bien, puisque elle est disponible dans la plupart des cabinets de médecine esthétique.

Pendant une heure, la nouvelle pièce à main plonge le bourrelet récalcitrant dans un froid intense pour en venir à bout, sans effort.

La cryothérapie est un traitement non-chirurgical de remodelage utilisant le froid pour venir à bout des cellules graisseuses tenaces, utilisant l’organisme pour les éliminer naturellement. Les zones favorites seront les bourrelet du ventre, les poignées d amour, les hanches, les fesses, les genoux, les cuisses, les bras, le bas du dos…

Pas d’aiguilles, pas de régime spécial, pas de compléments alimentaires, pas de chirurgie…

Le choix des candidats à cette technique est déterminant pour obtenir un résultat de qualité. Ce résultat est définitif (les cellules graisseuses sont détruites) et visible environ quatre à six semaines après le traitement

N’oubliez pas, la santé vient de l’intérieur alors, souriez et aimez-vous !