Nous contacter

     Téléphone : +33 (0)2 98 55 88 31

Laser vasculaire

QU’APPELLE-T-ON LÉSIONS VASCULAIRES ?

La couperose correspond à une atteinte vasculaire de la peau. Lorsqu’il s’agit d’une dilatation permanente des vaisseaux du visage, elle est appelée couperose, lorsque la rougeur est diffuse on l’appelle érythrose, ou alors une érythro-couperose lorsque les deux composantes sont présentes.

D’autres lésions, appelées sous le terme générique « angiomes », sont également des pathologies vasculaires, selon les termes suivant : angiome rubis, angiome stellaire, hémangiome, angiome plan (tache de vin). Ces angiomes représentent une tache ou un relief rouge, sur ou sous la peau, relative à une anomalie de développement des vaisseaux.

 

TRAITEMENTS DE CES LÉSIONS VASCULAIRES ?

Il y a encore quelques années, les pathologies vasculaires ne pouvaient être traitées, ou se traitaient par la technique « d’électro-coagulation (sclérose des vaisseaux).

Désormais les lasers ou IPL ont apporté une solution de traitements efficaces de ces pathologies.

 

QUELS SONT LES TECHNOLOGIES POUR TRAITER CES LÉSIONS ?

De nombreux lasers ou IPL (Intense Pulse Light) peuvent être utilisés pour le traitement de ces pathologies vasculaires.

En effet, en fonction des lésions, de leurs profondeurs, leurs importances et de leurs intensités, les lasers KTP, ND: YAG, laser à colorant ou IPL, aux actions différentes de photo-thermolyse ou photo-coagulation seront privilégiés.

Notre cabinet est équipé du laser de type KTP. Il s’agit du modèle Excel V de chez Cutera.

 

NOMBRES DE SÉANCE À PRÉVOIR ET COÛT ?

Selon l’importance des lésions 1 à 2 séances seront nécessaires, espacées généralement de 6 à 8 semaines. Lors d’une visite de « pré-laser », votre médecin vous établira un devis en fonction de la zone à traiter.

 

EST CE DOULOUREUX ET QUELLES SONT LES SUITES ?

Durant le traitement, le laser ayant un effet thermique, vous ressentirez un effet de picotement, très supportable.

La plupart des techniques utilisées vous donneront une rougeur avec parfois un œdème qui pourra persister quelques jours.

 

QUELS SONT LES RISQUES ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE ?

A l’instar de n’importe quel acte médical laser, le risque de brulure superficielle existe. De petites cicatrices peuvent survenir, en particulier lors de l’utilisation des lasers Nd: Yag (laser profond). Il existe également un risque de troubles pigmentaires qui sont transitoires, donc le plus souvent réversibles (taches brunes ou blanches).
L’exposition solaire 1 mois avant et après sera une contre-indication totale au traitement laser vasculaire.